Stratégie d’approvisionnement

  • Le Projet des Centres des opérations de la sûreté maritime côtiers comportait trois volets principaux aux fins de l’approvisionnement : les services professionnels, le matériel et les logiciels pour l’environnement de gestion de l’information, et l’infrastructure matérielle (travaux de rénovation) des installations existantes situées à Halifax, à Esquimalt (Victoria) et à Ottawa.
  • Le Bureau de projet a eu recours au processus d’appel d’offres pour tous les aspects du processus d’approvisionnement. Autant que possible, on a acheté le matériel informatique et les logiciels vendus dans le commerce en utilisant des offres à commandes ou des arrangements en matière d’approvisionnement nouveaux ou existants.
  • Des marchés concurrentiels ont été attribués lorsqu’il était impossible de se procurer le matériel informatique, les logiciels ou les services dans le cadre des offres à commandes ou des arrangements en matière d’approvisionnement existants.
  • Une exemption a été approuvée en ce qui concerne la sécurité nationale. La politique des retombées industrielles et régionales ne s’appliquait pas aux approvisionnements relatifs au projet des Centres côtiers des opérations de la sûreté maritime.
  • Le projet des Centres des opérations de la sûreté maritime côtiers a respecté les dispositions de la stratégie d’approvisionnement du gouvernement auprès des entreprises autochtones. Des entreprises autochtones ont eu la possibilité de présenter des propositions relatives à certains aspects du processus d’approvisionnement.
Date de modification :